Les inégalités et les atteintes aux droits humains ainsi
qu’aux milieux et écosystèmes naturels sont nombreuses.

La poursuite de certains intérêts privés, soutenue par des lobbies puissants, s’intensifie, parfois au mépris des lois existantes, toujours au détriment du bien commun et nous amène aujourd’hui à une situation inédite de menace pour l’ensemble de l’espèce humaine.

Dans l’immense majorité des cas, ces atteintes à l’intérêt commun ne sont pas condamnées et les préjudices subis ne sont pas réparés.

Notre démocratie propose pourtant des garanties pour défendre et protéger l’intérêt commun.

« La dernière morale dans un monde déserté par les différentes morales est celle du droit. »

Antoine GARAPON
Essayiste et magistrat français, Secrétaire général de l’Institut des hautes Études sur la Justice

Dans l’immense majorité des cas, ces atteintes à l’intérêt commun ne sont pas condamnées et les préjudices subis ne sont pas réparés.

Notre démocratie propose pourtant des garanties pour défendre et protéger l’intérêt commun.

Les citoyens et associations ont intérêt à se mobiliser et à agir dans l’intérêt commun lorsque celui-ci est bafoué ou délaissé.